bread crumps
dernière minute...
09/05/2019: 
22ème Nuit des GALIAN : Le samedi 11 mai 2019 à la salle des banquets de Ouaga 2000
Editorial
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 08 mai 2019


Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 08 mai 2019, en séance ordinaire, de 09 H 20 mn à 14 H 25 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale, procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE CINQ (05) RAPPORTS.
I.1.1. Pour le compte du ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale : – un décret portant création, composition, attributions, organisation et fonctionnement de la Conférence nationale de la décentralisation (CONAD). L’adoption de ce décret permet à la CONAD de prendre en compte les nouvelles orientations du cycle III de la décentralisation en vue d’accélérer le développement économique à la base.
I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement : – un décret portant ouverture de crédits au budget de l’Etat, exercice 2019 à titre d’avances au profit du ministère des Droits humains et de la promotion civique. Ce décret consacre l’ouverture d’un montant d’un milliard cinq cent quatre-vingt-dix millions huit cent cinquante mille (1 590 850 000) F CFA, représentant exclusivement les crédits de paiement au titre de l’année 2019 du ministère des Droits humains et de la promotion civique. L’adoption de ce décret permet de mettre à la disposition dudit ministère, des crédits nécessaires pour son fonctionnement.
I.1.3. Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale : – un décret portant modification du décret n°2017-261/PRES/PM/MINEFID/MFPTPS du 05 mai 2017 portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Haut conseil du dialogue social (HCDS). L’adoption de ce décret permet de renforcer les capacités institutionnelles et opérationnelles du Haut conseil du dialogue social.
I.1.4. Pour le compte du ministère des infrastructures : – un décret portant déclassement de la rue de desserte entre la Brakina SA et la Direction régionale des infrastructures du Centre sise à Kossodo au profit du ministère des Infrastructures. L’adoption de ce décret permet de déclasser la rue de desserte entre la Brakina SA et la Direction régionale des infrastructures du Centre sise à Kossodo au profit du ministère des Infrastructures et d’incorporer la superficie dégagée dans le domaine privé de l’Etat.
I.1.5. Pour le compte du ministère de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique : – un décret portant mesures de sécurité du transport des matières radioactives. Ce décret prescrit les mesures de sécurité à observer pour prévenir tout incident d’accident, de vol, de sabotage ou d’acte malveillant dans le transport des matières radioactives. Il précise également les consignes pour agir avec célérité en cas d’incident malgré les mesures de prévention. L’adoption de ce décret permet l’application effective de l’article 18 de la loi n°032-2012/AN du 8 juin 2012 portant sûreté, sécurité nucléaires et garanties.

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE DEUX (02) RAPPORTS.
I.2.1. Pour le compte du ministère de la Justice : – un rapport relatif au bilan de l’organisation des concours du personnel du corps des greffiers de la session de 2018 et à la demande d’autorisation de recrutement sur concours professionnel et direct au titre de l’année 2019. Pour la session de 2018, au titre des concours professionnels, sur trente-deux (32) postes à pourvoir, vingt-neuf (29) ont été effectivement pourvus dont vingt (20) pour les greffiers en Chef et neuf (09) postes de Greffiers. Au titre des concours directs, les cent (100) postes prévus ont été pourvus dans les trois (03) concours ouverts. Le Conseil a marqué son accord pour le recrutement au titre de l’année 2019, de vingt (20) Greffiers en Chef, de dix (10) Greffiers et de cinq (05) Secrétaires des greffes et parquets pour les concours professionnels et le recrutement de soixante-dix (70) Greffiers et de trente (30) Secrétaires des greffes et parquets pour les concours directs.
I.2.2. Pour le compte du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation : – un rapport relatif à deux (02) décrets portant respectivement création d’emplois et nomination d’enseignants à l’Université Nazi Boni dans les emplois de Professeur titulaire, de Professeur titulaire hospitalo-universitaire et de Maître de conférences. L’adoption du premier décret permet la création de huit (08) emplois de Professeur titulaire et de Professeur titulaire hospitalo-universitaire, de quatre (04) emplois de Maître de conférences, de vingt (20) emplois de Maître-assistant et de Maître-assistant hospitalo-universitaire. L’adoption du second décret permet la nomination de deux (02) Professeurs titulaires, de six (06) Professeurs titulaires hospitalo-universitaires et de quatre (04) Maîtres de conférences à l’Université Nazi Boni.

II. COMMUNICATION ORALE

II. Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a présenté au Conseil l’état de mise en œuvre des reformes « Doing Business » et l’état de fonctionnement du dispositif de pilotage et de suivi de l’amélioration du climat des affaires au Burkina Faso. L’évaluation des pays par le groupe de la Banque mondiale à travers le rapport « Doing Business » se fait sur la base d’indicateurs tels que la création d’entreprises, le transfert de propriétés, le paiement des impôts et taxes, l’exécution des contrats, l’obtention des prêts et le commerce transfrontalier. Le Conseil a donné des orientations aux ministres en charge du dossier pour la prise de dispositions idoines devant permettre une mise en œuvre des reformes « Doing Business » dans le but d’améliorer les performances de notre pays dans le climat des affaires.

III. NOMINATIONS (lire ici)


Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance DANDJINOU Officier de l’ordre national


_______________________________________________________

Nouveau gouvernement : le Premier ministre Christophe Dabiré et son équipe s’engagent à travailler à restaurer la sérénité et la stabilité du Burkina

(Ouagadougou, 24 janvier 2018). Le nouveau Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a déclaré que son gouvernement est engagé à travailler pour obtenir des résultats et faire en sorte que le Burkina Faso retrouve la sérénité et la stabilité, afin de relancer son économie. C’était à l’issue du Conseil des ministres de prise de contact tenu cette après-midi à la présidence du Faso.

« Nous nous sommes tous engagés à faire en sorte que notre peuple prenne conscience de la volonté du président du Faso d’aller vers la satisfaction de ses grandes préoccupations et qu’ensemble, nous puissions connaitre un avenir radieux au Burkina et qu’ensemble, nous puissions combattre les maux que nous connaissons à savoir, l’effritement de la cohésion sociale et l’insécurité », a déclaré Christophe Joseph Marie Dabiré. Dans l’optique de relever les défis de l’heure, plusieurs innovations ont été opérées dans la formation de ce nouveau gouvernement.
Ainsi, il y a la création de deux ministères d’Etat (un ministère d’Etat chargé de la Défense nationale et des Anciens combattants et celui chargé de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale). « Ces deux ministères ont été érigés en ministères d’Etat pour tenir compte du fait que le contexte sécuritaire est extrêmement difficile et que le premier responsable de ce département doit être mis en avant pour pouvoir assurer la sérénité au sein des forces de défense et de sécurité de notre pays » a expliqué le Premier ministre.
« Au niveau du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, le chef de l’Etat a estimé que la cohésion sociale fait partie désormais des priorités qu’il faut assumer au niveau du pays. La cohésion sociale c’est le socle sur lequel devraient se bâtir toutes les actions de développement que nous devons entreprendre », a précisé le chef du gouvernement. Les autres innovations concernent la valorisation et la promotion des langues nationales qui devraient contribuer à renforcer la cohésion sociale au niveau du pays, selon le Premier ministre Dabiré, la création d’un ministère chargé des Droits humains et de la Promotion civique, et l’érection des secrétariats d’Etat en ministères délégués dans la perspective de résultats probants.
Du reste, le gouvernement envisage travailler en sorte que le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement soit véritablement porteur de développement en accompagnant la réalisation des grands programmes. D’ores et déjà, le Premier ministre a annoncé des mesures qui doivent accompagner l’action gouvernementale. Il s’agit de l’organisation du travail gouvernemental, la réduction du train de vie de l’Etat, la restauration de l’autorité de l’Etat, la mise œuvre des programmes. Le Premier ministre a, ce faisant, annoncé que des séminaires gouvernementaux sont prévus et des mesures « fortes » en sortiront pour répondre aux attentes des populations. Le nouveau gouvernement est constitué de 32 ministres dont sept femmes. Il y a eu 8 départs et 7 nouvelles arrivées par rapport à l’ancien gouvernement.
Direction de la communication de la présidence du Faso
____________________________________________________

CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE:
Ce qui a été fait en huit mois


19/02/2017: En marge de la cérémonie d’inauguration du siège de la Délégation consulaire régionale du Centre-Est, samedi 15 juillet 2017, le Directeur général de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI-BF) a égrainé, au cours d’un point de presse, les différentes actions déjà menées au cours de l’année 2017 et les chantiers prévus...
leer más

 PHOTOTHÈQUE / VISITES DU CONSULAT


19/02/2017: Assemblée Générale de l'Association des Burkinabe de Valence (ABIV) convoquée par le Consul Honoraire à Valence. C'était dans le cadre d'un débat inclusif sollicité par la commission électorale Nationale Indépendante (CENI) en prévision d'une modification de la loi électorale au Burkina Faso...


Vue de l'assistance au cours des échanges-débats sur les points à débat. PS: Auparavant la liste indicative des points à débats de la CENI avait été soumis aux participants


Photo de famille à la fin de la rencontre: des membres de l'ABIV
 posant avec monsieur le consul honoraire du Burkina à Valence
____________________________________________________


JORNADA INFORMATIVA SOBRE EXTRANJERIA /VALENCIA
De acuerdo con la Subdelegación de Gobierno de la Comunidad Valenciana, se ha organizado una jornada formativa, para informar a los Cónsules y personal de los Consulados que deseen asistir, sobre trámites de extranjería y resolver aquellas cuestiones o dudas que tengamos sobre dicha materia. Obviamente nuestro consulado participó en esa jornada formativa con el fin de atender mejor al colectivo burkinabè de la Comunidad Valenciana sobre sus distintos trámites administrativos...

La jornada se celebró el día 14 de diciembre de 2016 de 16h30 a 18h30, en los locales de la Sede de la Subdelegación de Gobierno
, calle Joaquín Ballester nº 39.



22/07/2016. M. Juan Vicente BONO SALES et Madame Edurne ZUBIRIA FERRIOLS, respectivement Vice-président et Directrice de la Fondation GLOBALIS nous ont rendu visite. première reunion pour jeter les bases d'un partenariat entre le Burkina (à travers le consulat) et cette structure qui fait dans la formation, le financement de projets innovateurs (start-up)


07/04/2016- PARIS. Le Président du Faso Roch Marc KABORÉ entouré des consuls Honoraires de France et d'Espagne après la rencontre avec ces représentants du Burkina Faso


02/03/2016: Gouvernement de la Région autonome de Valence: Reunion de prise de contact et d'information en matière de Coopération avec (de gauche à droite):  Federico BUYOLO GARCÍA (DG Coopération et Solidarité; Joaquim CÀDIZ RÓDENAS (Chef de Cabinet Département de la Transparence, Responsabilité Sociale, Participation & Coopération); Roland ZONGO (Assistant Consulaire) et Hilario TERUEL MONTANER (Consul Honoraire à Valence)

Point des échanges: présentation du Consulat burkinabè aux nouvelles autorités du gouvernement autonome, réactivation de la coopération avec la région de Valence à travers la Croix Rouge valencienne et autres ONGs de la région...


01/2016: Foire Internationale du Tourisme (FITUR 2016) Madrid. Le Ministre de la culture et du Tourisme M. Tahirou BARRY au stand de ONTB du Burkina Faso.


Foire Internationale du Tourisme (FITUR 2016) Madrid. Le Consul Honoraire M. Hilario TERUEL MONTANER a visité le stand du Burkina en compagnie de M. Emmanuel BAKO et M. Serge PALENFO (DG/ONTB)


21/09/2015 - Rencontre d'échanges et d'information sur le prochain Forum des Affaires AFRICALLIA qui aura lieu en février 2016 à Ouagadougou. la délégation de la CCI-BF à rencontré les premiers responsables de la Chambre de Commerce de Castellon (COCIN) pour leur faire part de l'événement et les y associer...
(de G. à D.): Mª Jesús ARENO (secrétaire COCIN), le Cónsul, Adama TRAORÉ (Chef de la Délégation CCI-BF),  Charles Eugène NABOLLE (Membre de la Délégation Spéciale de la CCI-BF), Dª. Lola GUILLAMON (Presidente COCIN), Félix SANON (Coordinateur Fórum AFRICALLIA),  Mamadou SANGARE (Ministre Conseiller Ambassade du Burkina Faso à Paris), Ximo ANDRES (Directeur général COCIN), Roland ZONGO (Assistant consulaire)


SÉANCE DE TRAVAIL: Présentation du Forum AFRICALLIA aux premiers responsables de la Chambre de Commerce de Castellon.


Séance de présentation diapositive du Forum AFRICALLIA (salle de reunion COCIN)

Séance de présentation diapositive du Forum AFRICALLIA (salle de reunion COCIN)


Le Consul Hilario T. & la Présidente Lola GUILLAMON (COCIN)


M. Mamadou SANGARE (Ministre Conseiller/Ambassade du Burkina Faso à Paris) & le Cónsul H.


Fhoto de famille après la présentation du FOrum AFRICALLIA aux premiers responsables de la Chambre de Commerce de Castellon (COCIN),

________________________________________________________



06/08/2015 - Madame Elisa SÁNCHEZ, Exportatrice renommée dans le secteur de la céramique (carreaux, marbres, faïences, etc.) en visite à notre consulat dans le but de trouver de gros importateurs du Burkina et de la sous region et leurs proposer de bonnes offres commerciales dans le cadre d'un éventuel parténariat. nous lui souhaitons bonne chance! 
_________________________________________________


05/08/ 2015. Madame Elisa BADENAS, Directrice d'Exportation à VIDREPUR (Spécialiste des mosaïques sur verre  et design de vitre décoratif dans le domaine immobilier) nous a rendu visite. il s'est agi de voir les possibilités d'ouverture de nouveaux marchés en Afrique subsaharienne, notamment au Burkina Faso
__________________________________________________


30/06/2015. Noel BAYA curé à Safané (BF), de passage dans la región de valence,  nous a rendu visite en compagnie de son collègue Eduardo GARCÍA de Burriana (ESP)
________________________________________________


15/0672015: M. OUÉDRAOGO Opérateur économique (SOGEBP), et un de ses partenaires d'affaires (extrème droite) en voyage d'affaires nous a rendu une visite de courtoisie. Nous lui souhaitons bon retour au pays!
__________________________________________________


10/0672015: Angeles & Rafa, responsables de l'ONG Amor en Acción), nous ont rendu visite suite à la présentation officielle de leur organisation qui avait eu lieu à Vila-real. L'ONG vient en aide aux enfants et personnes vulnérables du Burkina; plus précisement à Laye (plateau central)

__________________________________________________


(Jeudi 16 avril. De gauche à droite: Le Cónsul H., Diana ZARZO et Miguel CUNAT de l'ONG GLOBAL NETWORK FOR RIGHTS & DEVELOPMENTGNRD). Des perspectives pour le Burkina en matière de Droits de l'Homme et Développement...) 
__________________________________________________


De Gauche à droite: Xavi Ferragut (ONG Algemesi Solidari), Maire d'Algemesí Vicent Ramón GARCÍA MONT; le Consul Hilario T.M. Lors de la présentation du projet Complexe scolaire pour le village de Baasneeré (Kaya)


Photo de famille: reunís autor du Maire d'Algemesí et du Cónsul Honoraire du Burkina Faso à Valence

______________________________________________________________


Avec Sa Majesté le Moogho Naaba Bâongo, Roi traditionnel moosi (ethnie majoritaire du Burkina). Notre consulat a remis officiellement à Sa Majesté, les gants du Footballeur Iker CASILLAS de Real Madrid. ´c'était le 29 septembre dernier au Palais Royal à Ouagadougou


Rencontre avec le Recteur de l'Université Jaime Ier (UJI) de Castellon dans le cadre du partenariat Interuniversitaires avec l'université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (UPB)
___________________________________________________


Photo de famille à la place du Consulat Honoraire (Pl. Huerto sogueros, Castellon). Délgation de l'ambassade conduite par S.E.M. l'Ambasadeur à Paris; des invités présents à l'Installation du Consul Honoraire...

(Poignets de mains chaleureux entre le Maire de Castellon et S.E.M. l'Ambassadeur du Burkina Faso; debut d'une collaboration qui se veut fructueuse dans les deux sens (Burkina-Espagne)

Audience avec le Maire de Castellon, M. Alfonso BATALLER: de G à D: Roland Zongo (assist. du cónsul e Valence, le Maire de Castellon, S.E.M. l'Ambassadeur du Burkina Faso, le Cónsul du Burkina, Madame Immaculada (representante de l'ONG AYUDA DIRECTA-SAFANE)...



Échanges (dans les locaux du Consulat Honoraire) entre l'Ambassadeur TIARÉ et des représentants d'Institutions: Croix Rouge Valencienne, Universté de Castellon, Coopérative agricole.... dans le cadre du partenariat qui se tisse avec le Burkina Faso...

REUNION IMPORTANTE AVEC LA PRÉSIDENTE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DE CASTELLON (COCIN)
MARDI 18 FÉVRIER

(Pour donner de l'impulsion aux relations socio-économiques entre Entrepreneurs & Hommes d'Affaires des deux pays. Prochaine signature de Convention...
___________________________________________________________________________

S.E.M. Éric TIARÉ, AMBASSADEUR DU BURKINA FASO dans le bureau du Consul M. TERUEL

Reunión-bilan des activités consulaires, remise de documets officiels à son xcellence l'Ambassadeur du BURKINA FASO
Nouveau gouvernement : le Premier ministre Christophe Dabiré et son équipe s’engagent à travailler à restaurer la sérénité et la stabilité du Burkina(Ouagadougou, 24 janvier 2018). Le nouveau Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a déclaré que son gouvernement est engagé à travailler pour obtenir des résultats et faire en sorte que le Burkina Faso retrouve la sérénité et la stabilité, afin de relancer son économie. C’était à l’issue du Conseil des ministres de prise de contact tenu cette après-midi à la présidence du Faso. « Nous nous sommes tous engagés à faire en sorte que notre peuple prenne conscience de la volonté du président du Faso d’aller vers la satisfaction de ses grandes préoccupations et qu’ensemble, nous puissions connaitre un avenir radieux au Burkina et qu’ensemble, nous puissions combattre les maux que nous connaissons à savoir, l’effritement de la cohésion sociale et l’insécurité », a déclaré Christophe Joseph Marie Dabiré. Dans l’optique de relever les défis de l’heure, plusieurs innovations ont été opérées dans la formation de ce nouveau gouvernement. Ainsi, il y a la création de deux ministères d’Etat (un ministère d’Etat chargé de la Défense nationale et des Anciens combattants et celui chargé de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale). « Ces deux ministères ont été érigés en ministères d’Etat pour tenir compte du fait que le contexte sécuritaire est extrêmement difficile et que le premier responsable de ce département doit être mis en avant pour pouvoir assurer la sérénité au sein des forces de défense et de sécurité de notre pays » a expliqué le Premier ministre. « Au niveau du ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, le chef de l’Etat a estimé que la cohésion sociale fait partie désormais des priorités qu’il faut assumer au niveau du pays. La cohésion sociale c’est le socle sur lequel devraient se bâtir toutes les actions de développement que nous devons entreprendre », a précisé le chef du gouvernement. Les autres innovations concernent la valorisation et la promotion des langues nationales qui devraient contribuer à renforcer la cohésion sociale au niveau du pays, selon le Premier ministre Dabiré, la création d’un ministère chargé des Droits humains et de la Promotion civique, et l’érection des secrétariats d’Etat en ministères délégués dans la perspective de résultats probants. Du reste, le gouvernement envisage travailler en sorte que le ministère de l’Economie, des Finances et du Développement soit véritablement porteur de développement en accompagnant la réalisation des grands programmes. D’ores et déjà, le Premier ministre a annoncé des mesures qui doivent accompagner l’action gouvernementale. Il s’agit de l’organisation du travail gouvernemental, la réduction du train de vie de l’Etat, la restauration de l’autorité de l’Etat, la mise œuvre des programmes. Le Premier ministre a, ce faisant, annoncé que des séminaires gouvernementaux sont prévus et des mesures « fortes » en sortiront pour répondre aux attentes des populations. Le nouveau gouvernement est constitué de 32 ministres dont sept femmes. Il y a eu 8 départs et 7 nouvelles arrivées par rapport à l’ancien gouvernement. Direction de la communication de la présidence du Faso